La découverte de mon don

Je devais avoir 16 ans.

Il a fallu attendre l’adolescence pour que je prenne conscience qu’en plus d’être médium, j’étais aussi voyante.

Petite, je sentais certaines présences, je m’y étais habituée. Puis ce n’était pas du tout régulier. Ado, me voilà plongée dans un autre monde, où les flashs que je voyais finissaient toujours par se produire…sur du plus ou moins long terme. Un autre domaine qu’il fallait que j’apprivoise. Un autre test de la part de là-haut ?

J’ai compris que j’avais le don de lire l’avenir un après midi avec ma meilleure amie. Je l’appellerai « C » pour préserver son identité. Je connais C depuis le collège, c’est-à-dire depuis l’âge de 11 ou 12 ans. Tout de suite nous sommes devenues amies. C vient d’arriver dans cette ville et il se trouve qu’elle habite à 100 m de chez moi, ce qui facilite le dialogue.

Nous fréquentons un bar, où nous retrouvons nos ami(e)s. Ce jour là, elle arrive toute souriante avec, dans un sac, un livre et un jeu de carte, classique jeu de 32.

Nous parlons depuis longtemps de voyance et de l’au-delà, c’est quelque chose qui la passionne et qui l’intrigue. Puis le fait de savoir que depuis toute petite j’ai des « contacts », nous en parlons librement.

Donc cette après midi là, assise à une table, face à face, elle me montre le livre et me dit « j’ai trouvé ça, on va essayer, puis si ça marche pas tant pis, on rigolera ! Et de toute façon j’ai envie d’apprendre ! » Je lis le titre du livre : « Comment tirer les cartes, le tarot de Lydia. »

Je me mets à rire, je lui demande si ça ne la dérange pas de faire ça dans cet endroit ? Et puis zut, on connaît tout le monde, on s’en fou des réflexions, on est pas là pour se prendre au sérieux. On se lance.

Je la laisse commencer, vu son état d’excitation ! Je tire le nombre de cartes indiqué dans le bouquin, de la main gauche, puis elle cherche la signification de chacune des lames dans son foutu livre. Elle m’annonce des choses, surtout sur les garçons ! Bref rien de bien concret. En tout cas on rit ! Beaucoup !

Puis vient mon tour. Elle bat les cartes, coupe en deux, je les étale devant moi puis lui demande d’en tirer 8 et encore 8. Et là… la révélation, avant de prendre le livre pour regarder la signification, je me rends compte qu’il y a des choses qui me viennent, comme si les cartes me montraient ce que je devais voir. C s’aperçoit qu’il y un truc de bizarre, on redevient sérieuse. Puis je lui explique ce que je ressens en voyant ces cartes, ce qui me vient en tête. Elle reprend le bouquin, que finalement je n’ai pas ouvert, pour me lire à voix haute le résumé de chacune de ces 16 cartes. On se regarde, dans un silence. Pas besoin de se dire quoi que ce soit, ce que je lui ai dit à l’instant, elle l’a relu dans son livre…

Il s’avérera que ce premier tirage était juste. Quelques semaines plus tard elle commença à en voir les résultats…

S’enchaînèrent quelques tirages, au début juste pour rire, pour voir si ça marche encore cette fois. Et oui, encore cette fois, ça se réalise…Je n’ai jamais eu besoin d’apprendre la signification d’aucune carte de ce jeu. Il reste encore aujourd’hui mon tarot préféré, qui me permet de créer la connexion entre le consultant et moi. Juste le début d’une histoire…

You can leave a response, or trackback from your own site.

2 Responses to “La découverte de mon don”

  1. cynthia dit :

    euh… cette fameuse « C » je la connais non ??? en tout cas tu écris très bien !!!! tu aurai pu faire aussi une carrière de romancière !!

Leave a Reply

*
Powered by WordPress | Buy New Free Nextel Phones Online. | Thanks to Online CD Rates, Free MMORPG Games and Vector Graphics