Mauvaise nuit…

Il est 23h, je somnole devant la télé. Ce début de nuit me provoque une vague sensation de présence dans la chambre. Je suis trop fatiguée pour me poser des questions et encore moins l’envie de partir dans une discussion avec je ne sais quel esprit… Je tombe donc dans un sommeil léger quand, 45 minutes plus tard, je me réveille prise de panique. Cette présence est bien là, à tourner autour du lit. Je la sens les yeux fermés… Je m’aperçois que je suis seule dans le lit, une boule grandit dans ma gorge. J’ouvre les yeux, m’assoie au bord du lit et là ce n’est pas un esprit mais deux qui s’acharnent à me réveiller. Ces pixels gris qui tourbillonnent dans la chambre, de plus en plus vite… Puis le calme, ces deux formes se stabilisent pour que je puisse enfin les découvrir. Il faut rappeler qu’actuellement j’essaie d’aider une cyber-enquêtrice sur l’affaire Dupont de Ligonnès, je suis aussi en contact avec d’autres personnes et que je puise dans beaucoup dans mes ressources pour les aider du mieux que je peux…

Je reviens donc aux deux formes de ma chambre…

La surprise de voir se matérialiser devant moi, Agnès… et son plus jeune fils… Des appels au secours, des cris, des visages qui se crispent de douleurs et de tristesse… De longs cheveux gris…Des chaires en putréfactions, des mains tendues, des doigts longs dont j’aperçois les tendons et les os… Scènes de cinéma d’épouvante…

Comment décrire ce que j’ai ressenti… un mal être horrible. Mais pas de voir ces chaires en lambeau mais un mal être mental. L’impression de ressentir exactement ce qu’eux ont ressentis. L’impression d’avoir vécu en même temps qu’eux ce drame. Un coup de poignard dans le cœur, une envie de pleurer et mon corps qui tremblait sans que je puisse le calmer.

Je sors de la chambre, de la lumière dans le bureau, mon mari joue sur l’ordinateur… Soulagement de le trouver là, lui qui n’a rien vu ni entendu… Il se demande pourquoi je suis debout, lui qui pensait que je dormais profondément 30 minutes auparavant. Puis il se rend compte qu’il y a un truc de pas normal mais ne dit rien…

Je suis tellement choquée par ce que j’ai vu que de toute façon aucune parole ne sort de ma bouche. Je fais celle qui a fait un petit cauchemar puis retourne me coucher. Dans la chambre, ces deux « êtres » sont toujours là. Je dois savoir quelque chose mais quoi? Si seulement ils pouvaient parler et me dire une bonne fois pour toute ce qu’ils attendent de moi ! Mes intuitions de la journée n’étaient pas les bonnes? Je m’égare? Mais alors je dois chercher où bordel?!

D’autres flashs sont venus, difficile à interpréter… surtout à recadrer dans une situation précise.

J’ai mis beaucoup de temps à me rendormir… Ce matin je me réveille avec cette angoisse de les revoir au bord du lit et surtout avec cette angoisse d’avoir vécu la même chose qu’eux. Rien, plus de signe de présence mais la journée commence mal. Horreur de ses sensations de ne pas être utile, de ne pas comprendre certaines choses. J’ai toujours la boule au ventre. L’impression qu’Agnès a pris possession de mon corps quelques minutes pour me montrer la douleur, la tristesse et quelque chose que je dois découvrir… L’a t-elle vraiment fait? Vu l’état second dans lequel j’étais je dirais oui… Impossible de me calmer de toute la matinée. Un rien m’énervait. Une imprimante qui n’imprime pas, je pars en live, je craque, je pleure… cette envie de vomir…ce mal de crâne…

Un petit tour dehors, au soleil, pour récupérer, prendre l’énergie du soleil et des arbres, ça m’a fait du bien. Mais toute la journée j’ai eu une boule au ventre et cette envie de pleurer…

En espérant que cette nuit soit meilleure…

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

*
Powered by WordPress | Buy New Free Nextel Phones Online. | Thanks to Online CD Rates, Free MMORPG Games and Vector Graphics