Le tueur en scooter

AFP/THOMAS BREGARDIS

J’écoute les informations ce soir là, jeudi 15 mars. Deux militaires tués à Montauban par un homme qui s’enfuit en scooter. Encore un drame mais ce soir là, pour moi, c’est une info comme une autre…

Puis vient cette interview, quelques jours plus tard, de cette femme qui dit avoir été bousculé par le tueur. Elle parle d’une marque ou d’une cicatrice sur le visage de cet homme. Et là c’est le flash. Je vois un homme blanc, de taille moyenne, assez corpulent, le visage rond, les cheveux bruns, les yeux noisette avec une pointe de vert et cette marque sous l’œil gauche. Un tatouage en forme de larme… Un tatouage à l’ancienne qui vire au bleu.

Pour moi c’est le début de flashs successifs, ce tatouage je le vois comme si je zoomais sur cette joue, puis un prénom : Roland. Un homme, d’environ 35 ans peut-être légèrement plus.

Je le sens marginal, complètement en dehors de la réalité, abusant d’alcools et/ou de drogues.

Maintenant je ne sais pas si ces flashs me sont venus parce que j’ai entendu cette femme le décrire physiquement, quoi qu’elle ne donne pas tous ces détails… Toujours est-il que ce sont les mots « cicatrice, tatouage » qui m’ont fait réagir.

Je ne sais pas si ces visions ont un quelconque rapport avec cette fusillade, mon état d’esprit du moment étant perturbé par d’autres manifestations chez moi…

J’attends donc d’en savoir plus, en espérant que la police arrive rapidement à mettre la main sur cet homme. Je suis curieuse de connaître la suite !

About Lithia