Samhain

Samhain, fête celtique qui marque le nouvel an et annonce le début du Temps Noir… C’est aussi un jour en dehors du temps qui permets aux vivants de rencontrer les défunts. Les entités non réincarnées se font un malin plaisir de venir nous chatouiller…

Ahhh le bonheur pour les médiums !!

Moué… Moi je passerai bien mon tour…

Samhain se fête le 01 Novembre, mais les portes de l’au-delà sont ouvertes 3 jours avant et 3 jours après et c’est dans la nuit du 31 octobre au 01 Novembre que les énergies sont les plus puissantes.

Cette année encore je n’ai pas échappé à cette ouverture entre nos deux mondes.

J’ai fêté « Halloween » avec des amis. Cela faisait déjà 2 jours que je ressentais beaucoup d’entités passer autour de moi et autour des gens avec qui j’ai été en contact. La soirée et la nuit du 31 au 01 s’est déroulée dans un tourbillon d’entités. Des âmes errantes qui ne savent même pas qu’elles ne font plus parties du monde terrestre, des âmes en demande de pardon ou encore des âmes en paix qui veulent seulement montrer qu’elles sont là… Des âmes d’adultes, parfois très anciennes, parfois très jeunes… Mais aussi des âmes d’enfants.

L’incorporation de ces entités dans mon corps physique est tellement douloureux… Frissons, nausées, palpitations, maux de tête… L’incorporation dans mon corps astral l’est encore plus… L’impression de n’être plus moi-même, de perdre le contrôle de mes pensées et de mes émotions. Ces âmes profitent du canal que je suis pour faire passer leurs propres émotions. Et une entité qui souffre ou qui vous fait vivre sa vie terrestre ou encore sa mort, comment dire… C’est juste insupportable.

Aujourd’hui je suis encore chamboulée par les émotions que j’ai vécu dans la nuit d’Halloween… La porte entre nos deux mondes est encore ouverte et les entités ne se privent pas. Je pense en particulier à celle d’un nouveau-né… Il y avait cette jeune femme à la soirée d’Halloween, qui a perdu son premier enfant quelques minutes après sa naissance… Dès qu’elle est entrée il y avait cette petite lumière très étincelante au-dessus de son épaule gauche qui m’a permis de comprendre tout de suite qu’elle avait perdu un enfant. Son histoire, je l’ai su par la suite, en discutant avec elle. Mais moi j’ai vécu et ressenti la courte vie et la mort de ce nourrisson… L’incorporation de cette petite lumière m’a bouleversé. Ma propre histoire retentissait, avec ma petite étoile au-dessus de mon épaule… Il arrive de temps en temps que ce bébé que j’ai perdu se manifeste, toujours en petite lumière très forte mais très douce à la fois, elle ressemble à une luciole. Cette nuit-là mon étoile était avec moi, à essayer de m’apaiser, à essayer de me protéger de cette incorporation douloureuse…

Comment accepter ces situations ? Comment me protéger de ces entités qui me passent dedans avec une telle violence ? J’ai beau me protéger avec mes rituels de purifications et de protections, cela n’est pas suffisant pour couper le canal que je suis…

Vivement la fermeture des portes…

About Lithia