JE SUIS ALLEE VOIR UNE VOYANTE…

Photo prise par Ladyblogue

« Article publié par Ladyblogue, le 06 septembre 2013 ».

JE SUIS ALLÉE VOIR UNE VOYANTE…

Un soir, un dîner chez ma copine Aline. On papote, et dans la soirée, je lui dis que j’aimerais la voir la semaine d’après, « juste comme ça », pour qu’elle me dise.
Aline je la connais depuis quelques années déjà. Aline est voyante, sous le pseudo Lithia. Elle m’avait fait une prédiction par mail au tout début de notre rencontre et puis depuis, plus rien. Je n’avais plus retenté le truc. La première fois, elle avait « vu » des « petites » choses qui se sont en effet réalisées par la suite. Je l’avais mise en relation avec un ami pour qu’elle essaie sur lui. Il en avait d’ailleurs fait un billet. Il avait été surpris.

J’y suis donc allée, un après-midi. Aline est une amie, on a l’habitude de déconner toutes les deux, je suis à l’aise avec elle, et pourtant là, c’était différent. Y’avait un truc, comme une atmosphère solennelle. Étrange.
Nous avons bu un Coca et puis elle est allée chercher ses deux jeux de tarot (toujours deux, pour vérifier que les deux « disent » la même chose) et son pendule au cas où elle en ait besoin.

« Dis-moi tout ce que tu vois, pro et perso, tout sauf ce qui concerne la santé. »

J’étais en face d’elle et elle a commencé. Battre les cartes, couper, les étaler sur la table et choisir.

La séance a duré 1h40.

Je ne peux et ne veux pas vous raconter. Mais les prédictions d’Aline m’ont étonnée par leurs précisions. Sur chaque point, elle me disait qu’il allait (m’) arriver ceci, à telle période, avec telle personne. Très très précisément. Rien de flou.

Elle m’a dit des choses que seule moi savais.
Et elle m’a prédit beaucoup de choses que seul l’avenir peut savoir.

Rendez-vous dans quelques mois…

Ladyblogue aka Delphine Jory : http://www.ladyblogue.com

Chuchotements…

Cela fait un bon moment que je n’ai plus rien ressenti chez moi. Plus de petit air frais qui passe derrière mon épaule, plus cette sensation d’être observée, plus de bruits étranges, plus de visions ni de messages…

Les mois passés ont été riches en manifestations et je commençais vraiment à être très fatiguée de ne plus me sentir chez moi.

Une amie voyante m’avait donné des conseils et des rituels pour purifier ma maison une bonne fois pour toute. Jusqu’à là on peut dire que je « bricolais »… Je savais me protéger mais pas suffisamment…

Rituels efficaces puisque depuis le mois de mars je n’ai plus eu aucune «visite ».

Mes pierres de protection sont malgré tout toujours à mes côtés, dans ma chambre, et j’éprouve le besoin de les toucher de temps en temps.

Jusqu’à hier soir j’étais bien !

Jusqu’à hier soir…

La soirée était moite, étouffante… Je suis oppressée, pas bien sans savoir exactement pourquoi. Cette sensation qu’il y a quelque chose de pas normal. Je m’endors quand même relativement tôt. Je suis réveillée peu de temps après par une voix qui parle à ma droite. Je demande à mon mari de me répéter, pas de réponse, j’insiste et finalement je me rends compte que je le réveille. Je me dis « il a peut-être parlé en dormant ». J’essaye de me rendormir… Mais là, pas moyen. Je réentends cette voix, masculine. Un chuchotement incompréhensible…  Mon mari s’est rendormi. Je m’assoie sur le bord du lit, il doit être 23h30. Cette voix fait le tour de la chambre pour s’arrêter devant moi. Je ne me sens pas angoissée, pas effrayée…

Je n’ai pas réussi à déchiffrer ce message… Ce n’est pas faute d’avoir essayé !

Quelque part je reste frustrée de ne pas avoir compris ce que me disait cette voix… Est-ce que les rituels n’agissent plus ? Mes pierres ont besoin d’être repurifiées… Est-ce qu’il est temps pour moi de laisser à nouveau la porte ouverte ?

Choix difficile entre ma tranquillité et le besoin d’aider ces âmes perdues…

Transe…

Il m’arrive de plus en plus souvent, lors de consultations de voyance, de ressentir les sentiments de la personne qui me demande de l’aide.

C’était déjà le cas lorsque j’avais la personne en face de moi. Rentrer dans son intimité, ressentir les douleurs, les souffrances du passé, du présent mais aussi les joies et les moments de pur bonheur.

Cela me provoque des frissons, la chair de poule, bien souvent une envie de pleurer… Que l’événement soit positif ou négatif, tout passe par ces larmes qui viennent sans que je les contrôle. Gênant lorsque la personne est assise en face de moi !

Mes consultations par mails étaient jusqu’à présent, plus étouffées dans les sentiments. Même si j’ai beaucoup de ressentis par rapport à certaines situations, j’arrivais à contrôler ses émotions. Puis en général, mes flashs restaient assez flou ou ne représentaient pas d’émotions particulières, en tout cas pas aussi fortes…

Jusqu’à présent…

Alors j’écris peut-être ce billet parce que je suis encore dans l’émotion… Je ne sais pas…

Cette après midi, je travaille sur une consultation par mail. Une voyance affective. Je commence à connaître la personne, elle vient me demander de l’aide de temps en temps.

Dès le début, cette personne m’a touché, troublée par cette sensibilité qu’elle dégage sur la photo qu’elle m’a envoyé.

Je commence donc ma consultation, tirage de tarots… Interprétation de la première lame, immédiatement une étrange sensation m’envahit, puis des phrases, des sons, des images, des lieux, des détails me sont apparus. J’ai rarement eu des flashs aussi nets et précis qu’aujourd’hui pour une voyance par mail…

On pourrait dire que mes ressentis sont dus au fait que je commence à connaître l’histoire de cette femme, mais cette transe que j’ai eu correspond à l’avenir et non au passé…

Les tarots ne m’étaient plus d’aucune utilité… Plus j’essayais de les interpréter, moins j’y arrivais et plus les flashs étaient puissants. Je n’ai pas eu d’autre choix que d’essayer de décrire à cette personne ce que je vivais en direct. Dans un sens j’aime avoir ce genre de flash qui me permets de décrire un lieu ou une situation sauf que là, je suis entrée directement dans son intimité, sa vie privée, sa vie émotionnelle et amoureuse…

Qui dit amour dit émotion, sentiment, passion, violence, douleur, souffrance… J’ai eu l’impression de vivre certaines scènes de sa vie privée à sa place… Quelque part je luttais pour ne pas franchir certaines limites, ne pas rester spectatrice et encore moins être actrice…

Entre ressentir cet amour si puissant, un amour qui nous prend aux tripes, qui nous donne des ailes, ce besoin de tout faire et de tout donner pour l’autre et cette façon à contrario de faire souffrir l’autre car on n’assume pas entièrement cet amour ou de faire souffrir l’autre de peur justement de le faire souffrir…

La complexité du sentiment amoureux…

J’ai envoyé cette prédiction dans un état second… Déconnectée de ma réalité, bouleversée d’être passée de l’autre côté… Des larmes dans les yeux et des sanglots dans la gorge…

Comment dois-je faire pour vivre avec ces sensations? Pour rester à ma place? Pour ne pas vivre la vie d’une autre? Même quelques secondes… Ce soir j’en ai encore des flashs mais je le ressens maintenant comme si je l’avais rêvé…

Cette intrusion s’est évaporée, restent les questions…

Le meilleur comme le pire

Après avoir découvert mon don de voyance, je m’amuse à tirer les cartes à mon entourage.

Petits tests pour voir jusqu’où je peux aller sans faire d’erreurs dans mes interprétations.

Je me mets à étudier des jeux différents mais revient toujours à mon jeu de prédilection, le jeu classique de 32 cartes.

Je fréquente toujours mon amie « C ». Elle étudie aussi certains jeux mais sans résultats très probants.

Nous avons 16 ans et nous sommes attirées par tout ce qui touche au paranormal… Avec quelques ami(e)s, nous testons les séances de spiritismes (j’en reparlerai dans de prochains billets) qui nous foutaient bien la trouille ! Certains, pour se rassurer, préféraient dire que l’un d’entres nous faisait bouger le verre…

Je baigne donc, à cette époque, dans un climat de tentations et de peurs. Tenter de savoir et comprendre ce qu’il y a dans l’au-delà et peur de ne rien contrôler de ces séances, de voir et subir des choses qu’on aurait jamais dû demander à voir…

La mère de « C » consulte régulièrement une voyante. Une grand-mère qui vit dans la campagne profonde des Côtes d’Armor. Pas de rendez-vous, chacun vient voir cette dame et attend son tour dans sa cuisine qui ne désemplit pas.

Un jour,  » C » me dit qu’elle va voir cette voyante avec sa mère et me propose de venir avec elles. Histoire qu’elle confirme mon don en quelque sorte. Le jour est fixé, malheureusement au dernier moment j’ai un empêchement, je suis extrêmement déçue… Nous trouvons la solution d’une photo que je remets à « C ». Comme ça, même si je ne suis pas présente, la voyante pourra peut-être dire quelque chose à mon sujet.

Les jours passent, je ne pense plus vraiment à ce rendez-vous manqué. Mon amie m’en reparle le week-end suivant. Quand j’y repense, j’aurai dû tilter. Le fait de ne pas avoir de nouvelles de « C » dans la semaine aurait dû me mettre la puce à l’oreille vu qu’on ne passait pas un jour sans se téléphoner…

Elle commence à me raconter ce que cette dame lui a annoncé. « C » était impressionnée par les détails qu’elle avait eu et par cette consultation en général. Je vois bien qu’elle en parle avec un certain recul. Comme si elle n’osait pas tout me raconter. Je dois alors lui poser la question « Qu’à t’elle vu sur moi? »

« C » me raconte alors qu’elle a bien montré ma photo mais que la voyante en y jetant un simple coup d’oeil, lui a répondu, en reculant de sa chaise, « Non ! Je ne dirai rien sur elle ! Enlevez moi cette photo ! ». « C » et sa mère, ne comprenant pas une telle réaction, essaient d’ en savoir plus. La dame cherchant son calme, leur explique qu’en fait dans un flash, elle m’a vu en tant que « maître de séance ». Elle raconte qu’en effet, j’ai bel et bien un don, de voyance, mais aussi de médium, ce qui me permettrait de rentrer en contact avec l’autre côté. Le problème, c’est que je n’en ai aucun contrôle, aucune expérience et encore moins de protection. Elle met donc en garde « C » et sa mère « Cette jeune fille est comme moi ! Mais elle est capable du meilleur comme du pire ! ».

Je reste la bouche ouverte en écoutant « C » me raconter tout ça… Le coeur qui palpite un peu trop fort, une sorte de nausée…

« C » n’en a pas su plus sur ce : « Elle est capable du meilleur comme du pire ». J’ai constaté quelques mois plus tard, qu’en effet, j’avais un certain pouvoir sur l’autre monde et qu’il était temps que je prenne une décision. A savoir, quelle voie prendre? Celle du bien ou celle du mal…

Il me faudra malgré tout plusieurs d’années d’errances entre les forces du bien et du mal pour comprendre que ce don devait être mis au service des gens qui en ont besoin et non pour provoquer des choses qui doivent être faites naturellement.

Chaque action à son retour…Et le choc peut être fatal…

Je persiste à croire que le mal est bien plus puissant que le bien et qu’il faut le connaître pour essayer de le combattre… J’en ai aujourd’hui les cicatrices, mais je crois que je suis sur la bonne voie…

« Il a testé la voyance à distance »

http://mry.blogs.com

« Article publié par Emery Doligé, en avril 2011 »

J’ai testé la voyance à distance…


Il y a quelques jours une amie très chère me dit : « tu es capable d’adresser une photo de toi à Lithia pour quelle te parle d’avenir ? ». Ni une ni deux, j’adresse une photo.
Même pas peur.
3 jours plus tard un long mail me parvient.
Dans son mail Lithia m’explique sa technique : « Dans toutes mes prédictions je parle du passé proche et du présent (l’état d’esprit de la personne au moment du tirage). Cela permet au consultant de juger immédiatement le don du voyant. Il peut arriver que la connexion ne se fasse pas. Dans ce cas je recommence le tirage ultérieurement. C’est tout simplement que la personne n’est pas prête à entendre ce que les Tarots ont à lui apprendre. Toutes mes consultations sont suivies. Que ce soit pour m’informer sur l’évolution de la situation, pour me demander des détails supplémentaires ou des éclaircissements. »
Ce qu’elle m’a dit.
Bien sur, je ne vais pas vous donner de détails… Toutefois, Lithia découpe l’année en saisons. Il y a des éléments du passé qui y figurent, que je suis le seul à connaître, des éléments de l’avenir qui correspondent avec ce que je mets en place en ce moment et surtout, il y a une réelle concordance avec un test que j’ai déjà fait auprès d’une autre voyante il a fort longtemps. Bref, à partir d’une simple photo (de mon profil Facebook) cette jeune femme de 33 ans (je lui ai téléphoné pour avoir quelques détails…) a su me montrer une voie intéressante et concordante.
La question qu’on peut se poser est : réalité ou mega coup de bol ? Le doute m’habite.
Ce qui est certain est qu’au téléphone, Lithia (c’est un prénom de scène) continue de déblayer le terrain posé par ses mots. Elle poursuit son travail. J’aime cette implication qui témoigne d’une envie d’aider. Et nous avons tous besoin d’aide. Surtout ceux qui disent ne pas en avoir besoin…
En somme, on y croit, on y croit pas, toujours est-il que cette bretonne a un vrai don qui permet – a minima – de se poser des questions et de faire un point sur son avancée personnelle et professionnelle.
Ne vous arrêtez pas à son site web (…) et entrez dans la danse en faisant le test vous même. C’est une vraie recommandation.

La découverte de mon don

Je devais avoir 16 ans.

Il a fallu attendre l’adolescence pour que je prenne conscience qu’en plus d’être médium, j’étais aussi voyante.

Petite, je sentais certaines présences, je m’y étais habituée. Puis ce n’était pas du tout régulier. Ado, me voilà plongée dans un autre monde, où les flashs que je voyais finissaient toujours par se produire…sur du plus ou moins long terme. Un autre domaine qu’il fallait que j’apprivoise. Un autre test de la part de là-haut ?

J’ai compris que j’avais le don de lire l’avenir un après midi avec ma meilleure amie. Je l’appellerai « C » pour préserver son identité. Je connais C depuis le collège, c’est-à-dire depuis l’âge de 11 ou 12 ans. Tout de suite nous sommes devenues amies. C vient d’arriver dans cette ville et il se trouve qu’elle habite à 100 m de chez moi, ce qui facilite le dialogue.

Nous fréquentons un bar, où nous retrouvons nos ami(e)s. Ce jour là, elle arrive toute souriante avec, dans un sac, un livre et un jeu de carte, classique jeu de 32.

Nous parlons depuis longtemps de voyance et de l’au-delà, c’est quelque chose qui la passionne et qui l’intrigue. Puis le fait de savoir que depuis toute petite j’ai des « contacts », nous en parlons librement.

Donc cette après midi là, assise à une table, face à face, elle me montre le livre et me dit « j’ai trouvé ça, on va essayer, puis si ça marche pas tant pis, on rigolera ! Et de toute façon j’ai envie d’apprendre ! » Je lis le titre du livre : « Comment tirer les cartes, le tarot de Lydia. »

Je me mets à rire, je lui demande si ça ne la dérange pas de faire ça dans cet endroit ? Et puis zut, on connaît tout le monde, on s’en fou des réflexions, on est pas là pour se prendre au sérieux. On se lance.

Je la laisse commencer, vu son état d’excitation ! Je tire le nombre de cartes indiqué dans le bouquin, de la main gauche, puis elle cherche la signification de chacune des lames dans son foutu livre. Elle m’annonce des choses, surtout sur les garçons ! Bref rien de bien concret. En tout cas on rit ! Beaucoup !

Puis vient mon tour. Elle bat les cartes, coupe en deux, je les étale devant moi puis lui demande d’en tirer 8 et encore 8. Et là… la révélation, avant de prendre le livre pour regarder la signification, je me rends compte qu’il y a des choses qui me viennent, comme si les cartes me montraient ce que je devais voir. C s’aperçoit qu’il y un truc de bizarre, on redevient sérieuse. Puis je lui explique ce que je ressens en voyant ces cartes, ce qui me vient en tête. Elle reprend le bouquin, que finalement je n’ai pas ouvert, pour me lire à voix haute le résumé de chacune de ces 16 cartes. On se regarde, dans un silence. Pas besoin de se dire quoi que ce soit, ce que je lui ai dit à l’instant, elle l’a relu dans son livre…

Il s’avérera que ce premier tirage était juste. Quelques semaines plus tard elle commença à en voir les résultats…

S’enchaînèrent quelques tirages, au début juste pour rire, pour voir si ça marche encore cette fois. Et oui, encore cette fois, ça se réalise…Je n’ai jamais eu besoin d’apprendre la signification d’aucune carte de ce jeu. Il reste encore aujourd’hui mon tarot préféré, qui me permet de créer la connexion entre le consultant et moi. Juste le début d’une histoire…

Powered by WordPress | Buy New Free Nextel Phones Online. | Thanks to Online CD Rates, Free MMORPG Games and Vector Graphics